Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 20:25

Quand les Prussiens  un vingt septembre   et les Austros

Déjà l’automne  un jour mouillé  en mil sept cent

Quatre vingt douze  c’était qu’avec   notre Bon Gros

C’est évident  que les Français  fussent décents


Qu’ils soient gentils  avec leur Roi   avec leur Reine

Cessant aussi  de battre le  Pavé du Roi

C’est évident  c’est pour leur bien  Quelle déveine

Que ces alliés  aient traversé   de mauvais bois

 

Qu’ils fussent bons  pour l’hôpital   et qu’ils aient dû

Tourner talons  quand les canons  de la racaille

Ont eu raison   de leur courage   Un coup tordu

C’est évident    maudits festins  pour la bataille


C’est évident  qu’il leur faudrait  un jour prochain

Disait leur Duc   et Maréchal  venir en armes

Et l’Empereur  de renchérir   de son cousin

A libérer  et ils pleuraient  à chaudes larmes

 

C’est évident   qu’on ne peut pas   impunément

Laisser les gens  couper la tête  au Souverain

A ce bazar   fallait mettre ordre  assurément

Où irait-on  si la racaille   allait sans freins     

 

20 septembre 2011

 

Cette année on va fêter cette victoire de 220 ans

Il nous faut espérer que cette année nous aurons pris le chemin

Que nos ancêtres nous ont tracé .


Partager cet article

Repost 0
Published by victor
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogue peu catholique de Victor Serres
  • : un blogue poétique, abordant quelques problèmes de notre temps.
  • Contact

Recherche

Liens