Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 23:59

         ( de l'usage  de l'évangile à d'autres fins ( mais est ce si évident ?)


         BARBEROUSSE

                     

                                        est parti sur la mer, déchaîné .

         Sur tout  ce qui passait de près à sa portée,

         A grands coups de sagaie , il montait à l'assaut ,

         Raflant l'or , ne laissant que les corps aux corbeaux .

 

         A terre , dans les ports , tout le monde tremblait .

         On n'osait plus sortir . En mer, la mort rôdait ;

         A terre , dans les ports alanguis par la faim ,

         Les ventres creux pleuraient et priaient , mais en vain .

 

         Alors , lancé par quelques voix , Un cri leva :

         Frères ! Nous ne pouvons supporter  tout cela ,

         Nous ne pouvons voir nos enfants mourir en grappe ,

         Comment éliminer le tyran qui nous frappe ?

 

         Douze hommes sont allés , annonçant le printemps .

         De jour en jour ils ont poussé leurs rameaux verts .

         D'innombrables pêcheurs s'est couverte la mer ,

         Ils ont hissé leurs voiles qu'ont gonflées les vents ;

 

         Barberousse , caché au fond de son repaire ,

         Disait à ses soudards : Nous reprendrons la mer ,

         Nous montrerons comment les dieux , de ces esclaves

         Se rient .Demain nous reprendrons la mer , mes braves !

 

         Le lendemain son fort n'était plus que poussière !

 
 

        V. H. concluait  "Le lendemain Aimery prit la ville "

        Lorsque j’écrivais ce texte, il y a 26 ans,j’ignorais combien il serait d’actualité cette année face à l’entreprise du grand démolisseur, qui se prévaut de sa sympathie pour les gens simples . Barberousse est moins Tartufe pour exprimer son mépris et sa cupidité .

  

Partager cet article

Repost 0
Published by victor
commenter cet article

commentaires

Migou 03/04/2014 16:24

Fanny : "Belle plume pour nous emmener dans un univers de Poésie!"

Migou 03/04/2014 16:23

Monique trouve qu'on dirait du Hugo

Migou 03/04/2014 16:23

Sylvain a du mal à capter les deux dernières strophes :)

Migou 02/04/2014 08:04

C'est peut être bien mon poème préféré. Le vers "D'innombrables pêcheurs s' est couverte la mer" aurait pu être écrit par Hugo.

j p barbier 21/02/2012 06:07

je ne comprends pas pourquoi l'auteur fait lui même des commentaires sur ses écrits . en principe le texte devrait parler de lui même .

Présentation

  • : Le blogue peu catholique de Victor Serres
  • : un blogue poétique, abordant quelques problèmes de notre temps.
  • Contact

Recherche

Liens